La Nage avec palmes est une discipline en pleine expansion depuis plusieurs années avec des pratiquants de tous âges et provenant des cinq continents. A Rennes, elle est pratiquée dans toutes les piscines de la ville encadrée par le Cercle Paul Bert.

 

La palme, créée officiellement en 1935 par le Commandant De Corlieu pour les militaires, est rapidement devenue un accessoire indispensable aux plongeurs et pêcheurs sous-marins. Si la nage avec palmes a été connue et appréciée du grand public dès l'après-guerre, elle n'est devenue une discipline sportive à part entière qu'en 1962 lorsque la fédération française d'études et de sports sous-marins organise les premières compétitions de la discipline.

D'abord en caoutchouc, les palmes furent rapidement fabriquées, sous l'impulsion des soviétiques, à base de fibre de verre entraînant une meilleure légèreté, résistance, flexibilité et nervosité. L'URSS puis la Russie étant l'une des grandes nations de la discipline, un deuxième virage dans l'histoire de la nage avec palmes fut pris en 1972 lors des Championnats du Monde à Moscou ou la monopalme fit son apparition au détriment de la bipalme, moins performante.

Très élégante et atteignant les 13 km/h, la monopalme achève de transformer la nage avec palmes en sport de glisse : elle est reconnue discipline olympique en 1986.

Malheureusement, pas encore programmée aux Jeux Olympiques, les meilleurs nageurs se retrouvent cependant lors des diverses compétitions continentales et mondiales.

 

La Nage avec palmes est pratiquée en piscine ou en milieu naturel avec différentes familles d'épreuves. En piscine, les nageurs peuvent concourir dans des épreuves de surfaces (les mêmes distances que la natation sportive avec un tuba frontal en plus des palmes), d'apnée sur 50 mètres, d'immersion avec scaphandre (ils sont équipés d'une bouteille d'air comprimé de 1 à 6 litres et d'un détendeur ) et les relais.

En milieu naturel, les distances vont de 6 à 20 kilomètres en mer, dans des lacs ou des rivières.

 

"Devenir à moyen terme l'un des meilleurs clubs français"

 

Le CPB Nage avec Palmes réunit depuis plusieurs années une centaine de nageurs dans les quatre piscines de la ville. Fort de sa mixité – que ce soit au niveau de l'âge ou des sexes – le groupe est divisé en deux : les nageurs pratiquant la compétition et ceux pratiquant en loisirs. Ainsi, 2/3 des adhérents sont des femmes essentiellement pratiquantes de la nage loisirs, elle trouvent grâce à cette pratique une alternative à la salle de sport.

Le groupe compétition, composé d'une trentaine de nageurs, a décroché le bronze chez les hommes lors des derniers championnats interclubs et la 11e place chez les féminines. Ces bons résultats s'expliquent entre autres grâce à la présence de 3 nageurs membres de l'équipe de France qui ont rejoint le Cercle Paul Bert en raison de la qualité du cadre d'entraînement (bonnes infrastructures, de nombreux créneaux …) et de la présence d'Hugues BRILHAULT, entraîneur national de l'équipe de France. Ils seraient rejoints à la rentrée prochaine par 3 autres sportifs de haut-niveau.

Mais cette réussite s'explique aussi par le travail fait en amont : bénéficiant de l'école de natation du CPB où tous les jeunes nageurs passent avant de choisir une discipline de prédilection, les jeunes pousses de la nage avec palmes commencent à être performants comme le montrent les résultats de la délégation cercliste composée essentiellement de jeunes et qui décroche 18 podiums dont 6 victoires lors des derniers championnats de Bretagne.

 

Depuis cette année, le CPB Nage avec palmes a professionnalisé son encadrement en embauchant un entraîneur à mi-temps, l'objectif étant de pérenniser l'emploi et ainsi l'encadrement pour entrer dans le Top 3 des clubs français et d'envoyer des jeunes formés au club en équipe de France. De plus, un partenariat va être créé avec un nouveau club qui va voir le jour à la rentrée prochaine à Vitré. Enfin, le groupe espère attirer de nouveau nageurs avec l'augmentation des créneaux due à la construction du nouveau bassin extérieur de Bréquigny et d'organiser un meeting national d'ici deux ans.

 

Y-E Froger