Le festival est la trace de l'aventure artistique dans laquelle se sont embarqués les comédiens amateurs lycéens et adultes du Théâtre du Cercle avec un artiste professionnel.

 

Un mois d’effervescence théâtrale, de créations aux univers bien marqués et de soirées festives, que nous avons le plaisir de partager avec vous !

Mercredi 29 avril 20h30
En préambule du festival : Présentation des ateliers 4 mois
Brouillons / Embrouillons / Débrouillons
Atelier adulte mené par Sandrine Roche et Alexis Fichet
Imagine. Une île déserte. La fin du monde. Un homme vraiment très très laid. Tu es la seule représentante du sexe féminin, c’est-à-dire qu’il ne reste plus que toi et lui sur terre. Tu fais quoi ?

Je pleure
Atelier lycéen mené par Morien Nolot et Gaël Le Guillou-Castel
« Je pleure » est un pari : engager 9 lycéens dans une réflexion : Pourquoi je pleure. Quand et où je pleure. Ai-je le droit de pleurer ? Et pourquoi je peux rire en public et non pleurer. Une recherche de 4 mois, mêlant sources scientifiques, confidences et improvisations, qui aboutit à une forme très hybride. Une sorte de manifeste pour le droit à la larme à l’oeil.

Vendredi 1er, samedi 2 mai 20h30
Lune Jaune, la balade de Leïla et Lee de David Greig
Atelier lycéen. Mise en scène Leslie Evrard
Lui, c’est Lee, Lee Macalinden, dit le Stag, le cerf, le mâle. Elle, c’est Leïla Suleiman, la silencieuse. Un road-movie dans la campagne écossaise. Une histoire à la Bonnie & Clyde. Une première histoire d’amour. De celle qui change une vie.

Lundi 4, mardi 5, mercredi 6 mai 20h30
Au-delà les étoiles sont notre maison de Abel Neves
Mise en scène Éric Lepage
Se référant constamment aux étoiles et à l’espace, Abel Neves part du réel pour décoller vers une réflexion sur la condition humaine. C’est un théâtre poétique et onirique d’où se dégage une mélancolie constante, une dramaturgie inclassable et décalée qui met en jeu l’étrange folie de ses personnages.

Vendredi 8, samedi 9 mai 20h30, dimanche 10 Mai 18h00
Une famille aimante mérite de faire un vrai repas de Julie Aminthe
Mise en scène Morien Nolot

Une famille tout ce qu’il y a d’ordinaire. Un père. Une mère. Deux enfants. Un garçon et une fille. De l’amour. Beaucoup d’amour. Trop d’amour. Des failles. Beaucoup. De plus en plus. Comme la porcelaine qui trône dans le salon, au début c’est joli, c’est décoratif, et puis tout doucement ça se craquelle et se fissure…

Jeudi 14, vendredi 15, samedi 16 mai 20h30
Abraham Lincoln va au théâtre de Larry Tremblay
Mise en scène Éric Lepage

Deux comédiens sans talent particulier sont recrutés par un metteur en scène mystérieux. Ils ne comprennent ni leur rôle ni les raisons pour lesquelles ils ont été choisis. Ils se questionnent, tentent d’y voir plus clair, mais ne pensent pas une seule seconde rendre les armes. Petit à petit, ils découvrent la volonté de l’homme qui les dirige d’une main de fer.

Lundi 18, Mardi 19, Mercredi 20 Mai 20h30
Forfanteries de Olivier Coyette
Mise en scène Éric Antoine

Avec truculence et jubilation, Olivier Coyette dépeint le monde du théâtre, ou plutôt, l’envers du décor, la face cachée du plateau : instants de vie et moments de vérité, drôles, émouvants, caustiques ou tendres, répétitions, déclarations intimes et discussions sur l’art, scènes de ménages et révélations, tout y passe ! Personnages ou comédiens ? La frontière qui sépare la vie «réelle» et la scène est bien ténue, et le jeu que jouent ces êtres-là pourrait bien s’appeler la vie…

Vendredi 22, Samedi 23 mai 20h30, Dimanche 24 mai 18h00
Antigone de Jean Anouilh
Mise en scène Gweltaz Chauviré

Antigone est la fille d’OEdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l’exil d’OEdipe, les deux frères d’Antigone se sont entre-tués pour le trône de Thèbes. Leur oncle, Créon, devenu roi, organise des funérailles solennelles pour le premier et refuse que le corps du second, considéré comme traître, soit enseveli. Antigone refuse cette sentence et recouvre de terre le corps de Polynice. La tragédie peut commencer.

Mercredi 27, Jeudi 28, Vendredi 29 mai 20h30
l’Omme sans H. Textes choisis de Jacques Rebotier
Mise en scène Marina Le Guennec

Compositeur et auteur, Jacques Rebotier écrit une musique libre, expressive, souvent liée au texte, ou virant au théâtre instrumental. Jeux de langage, formes, glissements du son et du sens, le travail de Jacques Rebotier porte avec précision sur tous les aspects du phrasé et de l’articulation, intonation, accentuation, rythme et débit.

 

Billetterie ouverte au 02 99 27 53 03
ou tdc@cpbrennes.fr
Tarifs: 5,5€ / 4€ / 2€ (sortir)